• Flûtistes incontournables

     

    La flûte de pan reste encore très confidentielle en France et pour le moins méconnue du grand public et de la communauté musicale en particulier.

    Pour autant, lorsque l'on s'intéresse de plus près à sa représentation dans le monde,  c'est  tout un nouvel univers que l'on découvre.  

    Nous vous proposons une vision  synthétique du paysage flutistique, en accord avec nos influences. 

    Pour plus d'informations, cliquez sur les noms ou photos des musiciens.   

     

    Alors c'est parti !

     

    Le premier à avoir balisé les chemins de la flute de pan, à avoir exporté l'instrument à travers de nombreuses tournées en Europe et dans le monde ; le premier à avoir fondé une école de flûte de pan et dont les élèves ont poursuivi par la suite le travail ;  pourtant peu connu des novices de l'instrument ; ce père de la Flute de Pan n'est autre que Fanica Luca.

     

     

    Il était le professeur de George Zamfir, Radu Simion, Nicolae Pirvu, Damian Luca... Toute une génération de musiciens de talent qui ont continué à promouvoir l'école roumaine de flûte de pan selon l'héritage de Fanica Luca pour donner à l'instrument une renommée internationale.  

    George Zamfir a particulièrement contribué à l'exportation de l'instrument, en particulier  vis à vis du public francophone avec l'aide  de l'organiste Marcel Cellier.

    Georges Zamfir, qu'on se le dise, a influencé une pléiade de musiciens  à travers son discours musical particulièrement centré sur l'art de la Doina. Il a su développer le potentiel expressif de  son instrument en jouant sur le timbre, les effets, la modulation du son et est encore aujourd'hui une référence  pour tout flûtiste amateur. Le duo flute de pan/orgue monté avec Marcel Cellier a permis de laisser une trace indélébile du répertoire folklorique roumain et a énormément influencé les esprits.  En effet,  la formation flûte de pan/orgue est un mariage très apprécié des musiciens. Ulrich Herchenhoff compare volontiers la flûte de pan à un tout petit orgue dans son fonctionnement fondamental.

    Au fil de nos découvertes et de nos discussions avec des flutistes professionnels, des professeurs, des amateurs de la discipline, des passionnés oeuvrant pour sa promotion, des facteurs de flûte,  nous avons  constaté que le nom de Zamfir revenait régulièrement dans les conversations en tant que marqueur d'influences.

    Lorsque l'on pose la question : "pourquoi la flûte de pan ?" Il n'est pas rare d'obtenir la réponse : "Parce qu'un jour j'ai écouté Zamfir lors d'un concert et là...."

     

    Damian Luca lui s'est implanté en Belgique où il a monté des orchestres folkloriques pour promouvoir son instrument et sa culture.  Lorsqu'on discute avec son ami Accordéoniste Julian Iantea, c'est le développement de la sonorité de l'instrument qui semble le caractériser le plus, au même titre que Nicolae Pirvu. Les deux  musiciens sont des virtuoses de l'instruments et  ont formé des musiciens de grandes  sensibilité et virtuosité tels que Lyselotte Rokyta pour Damian Luca et Jacob Schenk pour Nicolae Pirvu.  

     

    Radu Simion lui s'est implanté en Autriche, un musicien d'une grande sensibilité, d'un grande virtuosité et d'une grande  gentillesse malheureusement décédé en 2015.  Il enseignait encore régulièrement au cours de stages et master-classe en passionné de l'instrument. 

     

    Si le Nai roumain a été conçu au départ pour aborder un répertoire folklorique associant le caractère expressif des pièces mélancoliques et la virtuosité des pièces dansantes, d'autres musiciens ont travaillé à faire évoluer l'instrument vers un répertoire plus classique mais aussi ouvert sur d'autres musiques du monde, sur le Jazz et la musique contemporaine

    Simion Stanciu, dit Syrynx,  débute la flûte au conservatoire de Bucarest au même titre que le violon et le piano. Sa culture musicale globale lui permet d'introduire une nouvelle dimension dans le paysage flutistique.  Il est parmi les premiers à introduire la flûte de pan dans le monde de la musique classique.  Il développe une technique très avancée, axée sur l'amplification du volume sonore,  sur l'articulation, sur les déplacements, le légato et autant de paramètres qui permettent de dépasser les apparentes techniques de l'instrument pour aborder les oeuvres principales du répertoire pour violon et flute traversière. Il jouera avec de nombreux orchestres de renommée internationale et fonde la Syrinx Académie.  Il aura été le maitre de Philippe Husser, flutiste français qui continue à donner à l'instrument une identité nouvelle avec une pratique musicale très éclectique tournée vers le classique, le jazz et la musique de film. Il se produit régulièrement avec orgue, piano, cymbalum. Il vit à Paris ou il donne des cours à des musiciens issus du classique.  Simion Stanciu est l'un des premiers a avoir conçu la flûte de pan en verre accordable dont Philippe possède un impressionnant exemplaire.

     

                                  Georges Zamfir, Damian Luca et Simion Stanciu ensemble.

     

    Michel Tirabosco, musicien virtuose, de grand talent et d'une grande humanité est un flutiste incontournable  du paysage flutistique mondial et francophone en particulier. Michel n'a jamais eu de professeur de flûte de pan, il a étudié, dès son plus jeune âge en conservatoire avec  un professeur de flute traversière qui ne connaissait pas le monde de la flûte de pan.  Il a bénéficié d'un enseignement équivalent à celui de la traversière mais transposé sur la flûte de pan.

    Fort de cet enseignement, il a développé une technique très aboutie, très précise, un savant mélange de technique et de musicalité.  Pour lui,  ce qui prime, c'est le son, la justesse, la précision technique. Ce sont les bases fondamentales à développer avant d'envisager l'interprétation.  Ainsi, la pureté sonore, la précision de l'attaque et le légato très abouti sont particulièrement adaptés à la pratique de la musique classique. Michel a évolué dans de nombreuses formations, en orchestre, en musique de chambre avec pianiste, ensemble à vent, harpiste, guitaristes ou accordéoniste. De renommée internationale, il a beaucoup voyagé pour des prestations au Liban, en Amérique du sud, en Russie.  Ses atouts : une polyvalence exceptionnelle lui permettant d'aborder tous les styles avec beaucoup de justesse et d'intelligence dans l'interprétation. Il vadrouille allègrement du folklore roumain au tango argentin et passant par des mondes musicaux variés, le jazz de Claude Bolling et les classiques de Bach, Vivaldi et Mozart.  

    La technique Tirabosco s'apparente à la création d'une méthode à part, une "école Tirabosco" basée sur le juste et la précision. Il enseigne en conservatoire, en cours particuliers, au cours de stages et master-classes en Suisse et parfois en France. Il a animé le stage annuel à Boscodon puis Forcalquier pendant plusieurs années avec toujours le même enthousiasme et la même passion de transmettre son savoir.  Parmi ses élèves chez qui l'on retrouve volontiers la patte du maître, on retrouve Jeanne Gollut  qui évolue dans l'ensemble Tangora Trio et enseigne à Genève, ainsi que Matthijs Koene, qui enseigne au conservatoire d'Amsterdam et évolue au sein d'un duo Flute guitare remarquable, le duo Verso). Matthjs prend le parti de faire évoluer la Flûte de pan vers la musique contemporaine.  Il n'existe que peu d'oeuvres écrites pour flûte de pan. Ce champs d'action se développe progressivement et notamment à travers le répertoire contemporain dont Matthijs se fait le digne représentant.  

     

    Ulrich Herkenhoff, virtuose de la flûte de la flûte de pan évolue pour son propre compte en Allemagne.  Egalement inspiré par Zamfir à l'occasion d'un concert flute/orgue, c'est à l'âge de 14 ans qu'il découvre l'instrument.  Intrigué, il fabrique sa première flute chromatique à l'aide de canes de bambou achetés chez une fleuriste.  Il apprend au départ en pur autodidacte, sur cette fameuse flute, à l'oreille, des pièces du folklore glanées ça et là sur des enregistrements notamment de Georges Zamfir et Marcel Cellier.  Ce n'est que plus tard qu'il rencontre un professeur de flute disposé à l'accompagner dans sa démarche à condition qu'il abandonne la flute chromatique pour une flûte diatonique. Un jour il trouvera le courage de contacter l'organiste Marcel Cellier pour lui jouer un air au téléphone.  Ce sera le début d'une belle complicité avec celui qu'il considérera comme son père spirituel.  C'est tout naturellement qu'il s'oriente également vers la facture de flûte.  Il construit ses propres flûtes et d'autres qu'il commercialise sous la marque Uliza. Passionné de musique du monde, il collectionne les instruments de tous types.  Très méthodique, très méticuleux, il adopte une technique basé sur le son, le phrasé (tondue language) et le respect de l'harmonie du corps.  Il excelle autant dans le domaine folklorique que classique ainsi que la musique de film. Il est régulièrement invité à jouer avec orchestre, avec orgue, ou en formation de musique de chambre avec  pianiste et guitariste.  Il joue régulièrement avec Alexandre Cellier, fils de Marcel Cellier qu'il considère comme son frère.  Il a joué avec orchestre sous la direction d'Ennio Morricone.

     

    Parmis les flutistes tournés vers les répertoires éclectiques, citons également : 

    Noordje van middelkoop, Claire Sooremburg qui évoluent aux pays bas avec une activité de concertistes et de pédagogues.

     

    Revenons en à l'école Roumaine :  

    Zamfir aura été le mentor de nombreux  autres flutistes.  

    Il a été le professeur de Pétre Ené, flutiste passionné et facteur de  flûte implanté actuellement en France dans le sud Ouest.  Il construit des flûtes dans la plus pure tradition roumaine et zamfirienne en particulier avec  une attention toute particulière portée au timbre, aux effets et la modulation sonore. On retrouve à travers son oeuvre le son, la finesse, la légèreté, le timbre et les effets caractéristiques du folklore roumain. Flûtistes et Discographie

    Parmi les virtuoses de l'école Roumaine on retrouve également les talentueuses Dalila Cernatescu,  Cornelia Tihon et Loredana Streche  qui présentent toutes une alliance subtile entre sonorité et brillante technique. Il faut citer également l'éminent Vasile Lovu qui a écrit une méthode de Nai en langue roumaine.  

     

    La star montante actuellement de l'école de flûte de pan roumaine est Radu Nechifor,  jeune flutiste qui s'illustre dans le domaine du folklore roumain, la Doina et les pièces dansantes folkloriques roumaines.  Radu est un musicien très précis, très méticuleux qui a suivi les études de Zamfir en conservatoire et également assisté à de nombreux  cours de son maitre avec d'autres élèves. Très observateur et doté d'une excellente oreille,  il a construit sa technique en observant, dans le détail, ce que faisait le maitre.  Travailleur acharné, il a développé une grande vélocité dans son jeu ainsi qu'une expressivité et une mémoire hors du commun. Egalement chanteur, il évolue dans plusieurs groupes de folklore, de musique pop. Il joue avec L'organiste Bernhard Hoerler en Suisse et le cymbaliste Marius Preda de l'ensemble Roumain au cours du festival de flute de pan à Arosa et au festival de SIBIU. 

     

    Cornel Pana, également héritier de l'école roumaine cultive une grande  virtuosité dans sa pratique instrumentale tant sur le répertoire folklorique que classique. Il a enseigné au conservatoire de Bucarest.  Son élève Andréa Chira qui étudie également la traversière au conservatoire de Vienne est également une excellente flutiste dont l'avenir semble très prometteur.

     

    Raluca Patuleanu, exceptionnelle flutiste implantée en Belgique qui a également développé une technique et une musicalité merveilleuse et dispense volontiers son avoir a ses élèves en cours particulier ou en stage.

    Vladislav Panush, également héritier de l'école "Zamfir" progresse en Allemagne dans les environs de Frankfurt.  Il a enregistré d'excellentes pièces arrangées pour flute de pan et ensemble de cordes dans le cadre de la formation Traffic String avec la quelle Georges Zamfir avait lui même évolué auparavant.  

     

    Le pionnier du Jazz : 

    Damian Draghici, véritable ovni de la flûte de pan, devient un virtuose du jazz à la flûte de pan electro acoustique avant d'interrompre sa carrière définitivement. 

     Lz flûte de pan c'est  aussi : 

     

    Bogdan Turcan avec  l'interprétation de la magnifique ballade de Ciprian Porumbescu :

    Madalin Luca avec l'introduction de l'électronique qui donne le FOLKLORTRONIK

     

    L'école Moldave, une école de  virtuosité et vélocité :

    Ion Malcoci professeur à Chisinau

    Avec la nouvelle génération 

    Cesar Ciucium, fils de Ion Ciucium qui gère le forum international de flûte de pan sur Facebook (panflute world)

     

    Parmis les flutistes passionnés qui s'engagent pour l'instrument :

    Nombreux sont les flutistes qui privilégient la promotion de l'instrument et la recherche. Si certains  enseignent en parallèle de leur activité de concertiste, et c'est le cas de l'ensemble des concertistes professionnels, d'autres s'investissent énormément dans l'enseignement et le développement de l'instrument.  

    Outre Atlandique,  il faut citer  Douglas Bishop, Kevin Budd et Brad White.

    En suisse,  Joeri Murk, ami de Zamfir a beaucoup investi dans la promotion de la flute de pan.  Il  a formé des musiciens Jorg Frei,  Kathi Kauffman Ott, Claudia De Franco qui sont devenus eux même professeurs et animateurs au sein de l'école Dajoeri.  Musicien  polyvalent, pédagogue, il est aussi  facteur de flutes de pan de la marque Dajoeri.  Le festival de flute de pan, crée il y a 25 ans, qui se déroule à Arosa chaque année en juillet est une véritable réussite qui réunit un peu moins d'une centaine d'élèves et une vingtaine de professeurs flutistes et accompagnateurs, dans un esprit très convivial,  avec des concerts à la clef en soirée. Il est par ailleurs responsable d'une maison de publication et propose de nombreuses partitions arrangées spécialement pour flute de pan. 

     

    Aux Pays Pas, c'est Costel Puscoiu, auteur  de nombreux ouvrages pédagogiques destinés à l'apprentissage et au travail de flute de pan, qui a fondé une véritable école de flute de pan contribuant à populariser l'instrument au près du grand public.

    Son fils Mihai Puscoiu, virtuose de flute de pan également, s'attache à perpétrer le travail de son père et a choisi d'introduire l'instrument dans le répertoire pop et electro

    En France,  c'est Gilles Patrat qui à travers l'association "Mille et un souffles", comme nous,  tente d'ouvrir le public français à la connaissance de l'instrument avec le site flute-de-pan.fr.

    Il donne des cours de  flûte en privé et par internet,  il a contribué également à l'organisation du stage de flute de pan à Boscodon pendant quelques années. Il s'intéresse beaucoup à l'improvisation appliquée à la flûte de pan, l'improvisation modale, le blues ainsi que la composition pour le théâtre.  

     

    Patrick Kersalé en France,  flutiste et ethnomusicologue, a fait beaucoup de recherches notamment dans l'étude de la Doina et a travaillé à faire reconnaitre l'instruments au même titre que d'autres instruments du monde d'ailleurs. Il a par également écrit une méthode de flûte de pan francophone "une raison d'aimer".

     Vidéo de Patrick Kersalé 

     

    La flûte de pan c'est aussi  : 

    En France Christian Koenig,  Georges Schmitt, Dorian Gheorghilas

    En suède : Dana Dragomir qui a étudié au conservatoire de Bucarest Georges Enescu. 

    Aux pays bas : Mariana Preda qui fut élève de zamfir et qui poursuit actuellement ses études de flûte de pan  à Amsterdam.

    En Allemagne : Petruta Kuepper qui s'est fait connaitre en participant à un jeu télévisé.

     

    Les représentants de la flûte sont beaucoup plus nombreux qu'on ne le pense, alors n'hésitez pas à nous signaler un éventuel oubli qui vous semble significatif. 

    La liste est encore longue,  alors soyez curieux smile

     

    Article réalisé par Ryma et Sébastien.